Blog Voyager avec Parkinson et le cancer

1. févr., 2020

Pour comprendre réellement la maladie de Parkinson, il faut aussi en identifier les origines profondes. Le processus de guérison est une étape de réconciliation avec soi-même très compliquée. Comprendre son histoire, son cheminement personnel et interpréter sa maladie est une étape très souvent importante dans le processus d’acceptation et de rétablissement.

Il existe une approche métaphysique des maladies qui démontre l’existence d’un lien entre les pensées, les émotions et le trouble physique. De nombreux ouvrages ont paru sur le sujet. Les spécialistes de cette approche sont de plus en plus actifs dans le milieu de la santé. Grâce à cette prise de conscience, les maladies peuvent parfois être plus facilement acceptées.

La maladie de Parkinson se prête, elle aussi, à des explications mettant davantage l’accent sur le rôle des émotions. La cause profonde du mal peut varier selon le vécu de chaque patient. Nous sommes uniques, et le récit de nos vies s’ancre complètement dans nos cellules.

Les tremblements caractéristiques de la maladie de Parkinson sont le symbole profond d’une perte de contrôle qui s’accentue au fil du temps. Une vie entière passée dans l’insécurité ou l’incapacité d’avancer vers une existence meilleure pourrait être le point de départ de nombreux troubles. De même, une peur liée à l’incertitude de l’avenir pourrait pousser la personne à se murer, inconsciemment, dans la déchéance parkinsonienne.

De nombreuses émotions enfouies peuvent être étudiées et analysées pour éclairer l’origine de la maladie de Parkinson :

  • La perte de contrôle ;
  • L’insécurité ;
  • L’impuissance ;
  • Un état perpétuel de crainte ;
  • L’agitation constante ;
  • La peur d’évoluer ;
  • Le manque de confiance en soi ;
  • La retenue émotionnelle.
24. janv., 2020
J'ai essayé le régime COMME J'AIME. Ça marche !

Il faut que je perde du poids pour l'opération du cerveau.
3 opérations en 6 semaines dont une de 15 heures réveillée, bloquée sur le dos, le crâne fixé à un cadran, cela n'augure rien de bon pour mon dos.

Facile à dire, mais plus compliqué à mettre en pratique quand on ne fait plus ni course, ni cuisine soi-même. Les placards sont remplis des gâteaux et du chocolat nécessaires au "bien-être journalier" de mon mari complétement addict au sucre !
Il faut dire que c'est assez injuste : À 62 ans Il mange en permanence de la pâtisserie, des viennoiseries, des biscuits secs, du chocolat et reste beau et svelte, avec des analyses parfaites.

Bref en avant pour le régime " COMME J'AIME"
Je suis partie sur une idée défavorable compte tenu des avis mitigés et du matraquage publicitaire, plutôt agaçant.

Et puis Pourquoi pas ! je n'arrive plus à perdre de poid avec une activité proche de zéro et des sucreries qui me tendent les bras dans tous les placards.Et les neurosciences m'ont bien prévenue. L'implantation d'électrodes dans le cerveau donne faim et les malades peuvent prendre facilement plus de 10 kg après l'opération...

Je commence ma 2ème semaine et franchement "COMME J'AIME" ce n'est pas si mal.
Je n'ai pas faim du tout, mon transit intestinal fonctionne bien, une diététicienne vous appelle tous les 15 jours. Les menus sont bien équilibrés avec des produits sans conservateunrs et les viandes achetées en France.
Les plats sont copieux pour une femme, j'ai un peu de doutes sur La quantité pour les hommes.

LE GOÛT DES PLATS PRÉPARÉS :
Ce n'est pas Bocuse mais c'est bien meilleur que ceux dont j'avais gardé le souvenir. On garde le plaisir de manger et les plats sont bien diversifiés et contiennent toujours un féculant. Vous pouvez ajouter des légumes et fruits frais. On vous fournit les céréales au chocolat du matin, les compotes, les barres céréales au chocolat, le chocolat chaud du goûter ( Ça c'est bien bon...)
Le menu de la semaine est établi, vous n'avez qu'à suivre, rien à faire en plus de 5 minutes. Ça c'est le top !

Perdu 1,2 kg la 1ère semaine sans avoir ni faim ni tentations, la promesse est tenue.
À la longue les plats seront répétitifs mais l'offre est bien diversifiée.
RV dans un mois pour les résultats : Plus 5 ou moins 5 ?

17. nov., 2019
Enfin un espoir d’une opération. Je suis sur la liste

Opération prévue pour le 1er semestre 2020. Explications pour ceux que cela intéressent. J’ai enfin été acceptée après 3 ans de réflexion des Médecins. Je n’attends pas de miracles mais j’espère retrouver mon autonomie et plus de confort de vie.

18. sept., 2019