Voyager avec la maladie de Parkinson

Je passe en revue quelques conseils destinés aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson et à leurs proches souhaitant voyager.

Généralités :
- consultez votre médecin généraliste et/ou neurologue avant de partir en voyage (afin de refaire, si nécessaire, un bilan médicamenteux  et de vérifier des contre-indications médicales.

- Prendre une assurance rapatriement et une assistance médicale sur place (comprise ou non dans votre carte bancaire.

- prévoyez un séjour qui ne soit pas trop long si vous êtes déjà fatigué (voir les courts séjours).


- prévoyez un circuit à votre rytme avec au moins 2 nuits dans chaque hôtel pour éviter de faire et défaire les valises. Vous aurez ainsi des temps de repos suffisants, à alterner avec les visites.


- Effectuez vos étapes dans un établissement disposant de toutes les facilités et de bonne catégorie pour garantir l'hygiène, la qualité de la literie et surtout de l'alimentation. En Chine il faut 3* sup minimum pour espérer la  propreté...


- Si vous êtes vite fatigué, comme moi à présent, choisissez des croisières en bateau, des ballades en calèche plutôt que de longues marches épuisantes (voir Le Vietnam ou Le Siq en Jordanie). Je pense faire la Russie en croisière en août 2013.

- Emportez avec vous un carnet contenant les coordonnées du médecin, de l’assurance, des personnes à contacter en cas d’urgence et gardez sur vous un document attestant que vous êtes atteint de la maladie de Parkinson et votre ordonnance. En cas d'accident, les médecins trouveront ce document et feront le nécessaire.


- Eviter les destinations très chaudes et très froides dans la mesure du possible. En Chine en dehors du sud (Hong Kong, Shanghai) le climat est assez semblable à la France en été. Au Vietnam évitez le sud en août qui est trop chaud et moite, privilégier les régions magnifiques de montagne comme Sapa et ses environs.

Médicaments :
- prévoyez une semaine suplémentaire de médicaments en cas de problème avec le retour. On ne sait jamais ce qui peut arriver selon certains pays. Inondation à Ko samui en Thailande mars 2011. Des insurections peuvent bloquer les aéroports plusieurs jours...Sud Thailande musulman en révolte,  révolte des chemises rouges à Bankok été 2010. Chine 2009, révolte des ouighours,  avec de nombreux morts, dans la capitale du Xinjiang, Urumqi...


- Avoir toujours une dose supplémentaire de médicaments sur soi et gardez une bouteille
d’eau à portée de main pour la prise de médicaments.

- Avoir une trousse à pharmacie très complète avec antiseptique, antibio à large spectre, anti-diarrhéique, anti-inflammatoire pour les grosses douleurs, anti- moustique, biafine, doliprane, piqure stérile, compresses, bande de contention, voltarène gel.

 
- Utilisez un pilulier électronique ou une montre type Cadex pour vous informer de l’heure de la prise de médicaments. 

 

En avion
- choisissez un vol sans escale si possible ou demander à l'enregistrement de vos bagages, qu´un employé de l'aéroport vous transporte en chaise roulante sur la porte de décollage suivante. Fonctionne très bien en Chine.


- Demandez la possibilité de monter en premier dans l’avion et de descendre en dernier pour éviter la foule et la file d’attente.


- placez au moins pour 1 semaine de médicaments dans le bagage à main

- Préférez un siège à proximité des toilettes, côté couloir, ou mieux encore près des sorties de secours bien larges avec de la place pour vous lever. A prendre à la réservation ou au moment de l'enregistrement avec un grand sourire à l'hotesse d'accueil.

NE PAS EFFECTUER CES VOYAGES SEULS - LA BARRIERE DE LA LANGUE EN CHINE EST INFRANCHISSABLE. Il vous faudra un ou une amie, ou 1 membre de la famille avec vous. Les chinois, en dehors des guides ne parlent pas anglais. En cas d'incident personne ne vous comprendrait...